Place des garçons

Pour son projet Place des garçons, le CPE a été nominé dans la catégorie « Cap Qualité » du Gala reconnaissance « Faire ensemble » du Regroupement des centres de la petite enfance des régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

Les garçons…

Dès leur naissance, les garçons évoluent dans un milieu presque exclusivement féminin. La mère sera présente auprès de lui dès ses premiers pleurs et souvent un proche ou une éducatrice prendra la relève. Il fréquentera ensuite l’école jusqu’à sa majorité. Dans le milieu de l’enseignement, nous retrouvons, une fois de plus, une minorité d’hommes. Certaines questions se posent : « Sommes-nous en train de féminiser les garçons? » « Est-ce que les garçons pourraient se sentir brimés dans un tel univers ?» et « Comment faire pour leur faire une place qui leur convienne ? »

Au CPE La Découverte

Depuis plus de trois ans, nous nous sommes penchés sur la place que nous pourrions faire aux garçons dans notre CPE et ainsi mieux répondre à leurs besoins. En mai 2007, l’équipe de travail a suivi une formation intitulée « La place des garçons » offert par M. Daniel Berthiaume. Il nous a donc expliqué les perceptions et la façon d’être des garçons. Il nous a aussi proposé des manières d’intervenir auprès d’eux. Suite à cette rencontre nous avons pris conscience de l’importance d’adapter nos interventions et nos façons de percevoir les garçons que nous côtoyons chaque jour. L’équipe était emballée par cette formation et ensemble nous avons décidé de faire quelque chose de concret afin de se sensibiliser à la place des garçons dans notre CPE.

Projet pilote

En 2007, nous avons décidé de former un groupe de 4 ans exclusivement de garçons. Ce projet pilote était, selon nous, une belle opportunité d’offrir un milieu de vie plus adapté à l’identité, la réalité, aux besoins et aux intérêts des garçons. Une opportunité pour toute l’équipe de faire des découvertes, des réflexions et surtout un partage de nouvelles pratiques au CPE. Nous étions enthousiastes à l’idée de se laisser guider par cette expérience nouvelle. L’éducatrice du groupe débuta donc son année en ne faisant aucun changement sur son aménagement de local, le matériel offert, les jouets à la disposition des garçons, la planification des activités, etc. afin de ne pas « tomber dans le piège des stéréotypes »…

Dès la première semaine les garçons affichaient un sourire de fierté et un degré d’appartenance très fort au sein du groupe. Débuta alors le principal rôle de l’éducatrice : Observer! Observer les garçons, leurs jeux, leurs intérêts, leurs besoins, observer leurs façons d’interagir avec les autres, leur façon d’être, etc. Ces observations ont amené l’éducatrice à réaliser qu’il était primordial d’adapter ses interventions et sa planification d’activité afin de répondre davantage à leurs besoins. Elle a dû apporter quelques changements à son local : le bac à sable est toujours disponible, elle varie le matériel du coin menuiserie, elle offre des blocs de construction variés et des costumes répondant à leurs intérêts. Elle organise différentes activités spéciales pour leur permettre d’assouvir leur surplus d’énergie : marche en forêt, escalade, planches à roulettes, Yoseikan Budo (arts martiaux) et plusieurs autres.

Cette expérience nous a permis d’identifier leurs principaux besoins ou du moins confirmer que de toute évidence, ceux-ci sont très présents pour la grande majorité des garçons observés : bouger, expérimenter, découvrir, se dépasser, se lancer des défis et être en compétition. Notre approche par projet (qui est basée sur les intérêts des enfants) semble correspondre parfaitement à leurs besoins puisqu’ils ont démontré un vif intérêt pour la motricité globale, les activités spéciales et les projets.

Les parents

Nous trouvions important de consulter les parents des enfants du groupe garçon durant toute la durée du projet pilote. Ils ont dû participer à un court sondage et assister à une rencontre avec les autres parents du groupes. Ils ont pu assister également à une conférence de M. Daniel Berthiaume. Nous souhaitions que les proches des enfants puissent participer à notre questionnement face aux garçons et enrichir nos réflexions.

L’équipe de travail

Inspirés par les observations de l’éducatrice du groupe garçon, les membres du personnel ont pu échanger lors des réunions d’équipe sur les nouvelles interventions ou activités qu’ils avaient réalisées durant l’année en lien avec les garçons. Dès le début du projet pilote, la participation de l’équipe de travail a été sollicitée. Un comité formé d’éducatrices et de la direction ont pu guider et soutenir l’équipe tout au long de l’année puisqu’elle aussi devait être attentive aux besoins des garçons dans les groupes mixtes.

Une place pour nos garçons dans l’avenir

Nous avons été énormément conscientisés sur la place des garçons et avons décidé d’appliquer des mesures qui tiendront compte davantage de leurs besoins dans les années à venir. C’est un engagement que le CPE s’est donné. Dans chaque groupe d’âge, les éducatrices devront offrir dans leur programmation une planification qui répond aux besoins et aux intérêts des garçons. Elles s’engagent à les laisser jouer différemment et les respecter dans leurs différences. Nous croyons que ces interventions aideront à bâtir leur estime personnelle et leur confiance en eux. Nous croyons également qu’ils seront davantage outillés pour leur entrée dans le monde scolaire.

Nous continuons de respecter chaque enfant du CPE et notre désir de favoriser la place des garçons ne se fait pas en oubliant les besoins des filles, bien entendu.

Pour en savoir plus…